Explorations scientifiques de la Terre du Milieu

Bilbon à Fondcombe

Photo : Warner Bros

Peut-on étudier scientifiquement la Terre du Milieu ? Drôle de question, dira-t-on.

Pour résumer les choses, la Terre du Milieu est un monde imaginaire créé par l’écrivain et philologue J.R.R. Tolkien. D’après mes maigres souvenirs de ses romans 1, c’est un monde rempli d’elfes immortels, de dragons qui parlent, d’arbres qui bougent, de créatures monstrueuses ou d’anneaux aux super pouvoirs.

Bref, rien de très scientifique.

Pourtant, le monde de Tolkien est extrêmement riche et détaillé, tellement riche que des chercheurs, sans doute un peu geeks, se sont mis à analyser, d’un point de vue scientifique, certains de ses aspects. Dans cet article, je vous présente deux de ces études « tolkienniennes ».

Géologie : la tectonique des plaques et l’origine du mithril

Il y a un an, le journal Pour la Science a donné un compte-rendu d’une étude géologique de la Terre du milieu, publiée en 1992 par William Sarjeant2. Les travaux de Sarjeant ne sont pas les premiers sur ce sujet, mais ils représentent l’interprétation actuelle de la tectonique de cette contrée imaginaire.

Carte géologique de la Terre du milieu

Carte géologique de la Terre du Milieu. Source

Sarjeant s’était basé sur la carte de la Terre du Milieu pour en tenter une reconstruction géologique. L’auteur y distingue 6 plaques (représentés en vert sur la carte ci-dessus). Les mouvements relatifs de ces plaques ont pu créer des réseaux de failles (en rouge), ainsi que les montagnes (les Monts brumeux, les Montagnes Grises, l’Erebor ou Montagne Solitaire…), les rifts (le lit de la rivière Anduin) et les volcans (le Mont Doom ou Montagne du Destin) de la région.

Un endroit qui joue un rôle important dans des romans de Tolkien est la Moria. Elle se situe au croisement des failles Tharbad et Hollin. La conjonction de ces failles aurait, selon Sarjeant, favorisé l’émergence de gisements miniers qui font la réputation de ce lieu. Parmi les éléments extraits, le plus important est le mithril. Ce matériau fictif, très léger et très solide, sert entre autres à fabriquer une cotte de maille. Selon Sarjeant, il pourrait être un alliage de platine et de palladium.

Climat : le Mordor aussi torride que le Texas

Plus récemment encore, je suis tombée sur un article sur le climat de la Terre du Milieu par Dr. Dan Lunt. Son papier, publié sous le pseudonyme du magicien Radagast the Brown (Radagast le Brun en français), s’est aussi basé sur la carte de la Terre du Milieu, mais, l’utilise, cette fois-ci, pour faire des simulations climatiques de 70 ans avec le superordinateur de son université.

Ses résultats montrent que le climat de la Terre du Milieu est en grande partie similaire à celui de l’Europe de l’Ouest et de l’Afrique du Nord, que le Mordor, sec et inhospitalier a un climat typique de celui de Los Angeles ou du Texas, tandis que celui de la Comté ressemble à celui des régions orientales des Midlands Anglais. Enfin, il explique pourquoi les Elfes mettent les voiles aux Havres Gris (et pas ailleurs) pour partir vers Aman, les Terres Immortelles des Ainur, situé à l’ouest de la Terre du Milieu.

Terre du Milieu : températures moyennes annuelles

Températures moyennes annuelles de la Terre du Milieu tiré de l’article du Dr. Dan Lunt, alias Radagast le Brun (en unités de degrés Celsius)

Néanmoins, les travaux du Dr. Lunt, qui admet, dans un interview rapporté par le Guardian, être lui-même un fan du Seigneur des Anneaux contient aussi un côté plus sérieux : le modèle climatique qu’il a utilisé est basé sur les connaissances scientifiques actuelles. Avec ce modèle, on peut simuler n’importe quel climat, réel ou fictif. Discutant des forces et des faiblesses des modèles climatiques contemporains, il explique comment on peut se baser là-dessus pour prédire le climat futur.

La Terre du Milieu : un monde cohérent

Ces deux études présentées ci-dessus ont la particularité de souligner la cohérence géologique et climatique du monde de Tolkien. Non seulement les particularités géologiques de la Terre du Milieu participent à la vraisemblance du monde, mais, de plus, le grand nombre de chaînes de montagnes qui jonchent le territoire permet de créer des microclimats en accord avec les résultats des modèles les plus récents. Cette cohérence est telle que certains éducateurs se servent des œuvres de Tolkien pour enseigner les sciences.

Les adaptations de Peter Jackson du Seigneur des Anneaux (2001-2003) et du Hobbit, dont le second volet vient de sortir du cinéma, ont été tournées en Nouvelle-Zélande. Selon Dr. Lunt, Peter Jackson a choisi le mauvais endroit pour tourner les scènes de la Comté, et aurait du les tourner au sud de la Nouvelle Zélande plutôt qu’au Nord. Mais qu’en est-il des paysages ? Représentent-elles vraiment la géologie de la Terre du Milieu?

Notes :
1. Les romans auxquels je me réfère sont : Bilbon le Hobbit, le Seigneur des Anneaux, le Silmarillion et Contes et Légendes Inachevés.
2. Sarjeant, W. A. S. (1992), The geology of Middle-Earth, Proceedings of the J. R. R. Tolkien Centenary Conference.

Partagez vos découvertes!Share on Facebook
Facebook
11Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on Google+
Google+
0Email this to someone
email
Print this page
Print
Taggé , , , , , .Mettre en favori le Permaliens.

7 réponses à Explorations scientifiques de la Terre du Milieu

  1. Guillaume44 dit :

    Très sympa ! D’ailleurs pour ce qui est de la géologie des univers de fantasy, la même chose a été faite récemment pour le continent de Westeros de Game of Thrones !

  2. Ping :FIFA 2015 – compte à rebours … 9 Tolkien | A r t s & S c i e n c e s

  3. Ping :Explorations scientifiques de la Terre du Milie...