De la vulgarisation scientifique dans des pubs

Non, ce n’est pas de la publicité pour promouvoir les sciences, mais de la vulgarisation scientifique comme prétexte publicitaire. Ceux qui, cet été, ont pris le métro à Bruxelles ont sans doute remarqué des panneaux affichant des phrases-questions typiques d’un magazine de Science et Vie : saviez-vous que l’escargot possède 14 000 dents, que le koala ne boit jamais, ou que l’œil de l’autruche est plus grand que son cerveau?1

Rédigées dans les deux langues officielles de la région bruxelloise (le français et le néerlandais), ces questions ont de quoi attirer les passants. L’auteure de ce blog est elle-même « tombée dans le panneau ». « Est-ce pour une nouvelle exposition scientifique? », me demandais-je. Pas du tout! Ce n’est qu’une auto-promotion de JC Decaux, la régie publicitaire de la STIB (Société des Transports Intercommunaux de Bruxelles).

Ce n’est pas la première fois qu’une campagne de publicité utilise des slogans qui n’ont rien à voir avec le produit. Cela peut énerver certaines personnes, mais ces panneaux-là m’ont amusée. Bien sûr, les textes de vulgarisation scientifique ne sont ici qu’un prétexte. Mais pourquoi pas dans ce cas-ci? Cela ne remplace pas une véritable médiation scientifique, mais ces phrases restent quand même instructives. Enfin, dans le cadre d’un futur événement scientifique, rien n’empêche de faire la même chose. C’est un bon moyen parmi d’autres pour vulgariser les sciences.

Ce billet est le premier des « Impromptus » de Science Ballade, la rubrique des brèves plus ou moins scientifiques rédigées « à l’improviste ».

1. Toutes ces affirmations sont vraies.

Partagez vos découvertes!Share on Facebook
Facebook
7Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on Google+
Google+
0Email this to someone
email
Print this page
Print
Taggé , .Mettre en favori le Permaliens.

Une réponse à De la vulgarisation scientifique dans des pubs

  1. Ping :De la vulgarisation scientifique dans des pubs ...