Des court-métrages à la sauce Star Wars

La fin de l’année 2015 a rimé sous le thème de Star Wars. En effet, la sortie toute récente du septième opus, « Le réveil de la Force », de J. J. Abrams, a provoqué les mois précédents une grande émulation dans le monde des fans de la première et de la dernière heure. Parmi leur production, figurent une série de court-métrages, produites aussi bien par des amateurs que par des artistes professionnels. Voici une petite sélection de ces œuvres artistiques, pour les fans de Star Wars et les amateurs de court-métrages.

Star Wars du point de vue des méchants

Ce court aux graphisme d’anime japonais des années 80s nous présente un bout de Star Wars, mais du point de vue de l’Empire. L’action dans TIE Fighter, réalisé par Paul Johnson, a de quoi impressionner. Au point de vouloir faire partie des méchants.

Un western spaghetti avec Boba Fett

Si certains pensent que Star Wars a des airs de western, alors ce court-métrage va confirmer leur opinion. Et ce d’autant plus que le chasseur de prime Boba Fett est le candidat idéal pour représenter le cow-boy ou mercenaire galactique. Dans The Twelve Parsec Stare, Eric Raunio réunit les deux genres. Et ça marche parfaitement. Un vrai western à la « Clint Eastwood », dans une galaxie lointaine, très lointaine.

Un amour de droïde

Ce petit court mignon met en scène le plus héroïque des droïdes de la saga Star Wars. Artoo In Love, de Evan Atherton nous raconte une histoire d’amour entre R2-D2 et une boîte au lettres. Un petit moment kawaii.

R2-D2 et C3PO chez les Jawas

Pour l’obtention de leur diplôme, des étudiants de la Florida’s Digital Animation and Visual Effects School, on réalisé un court-métrage qui aurait très bien pu être une aventure non contée des deux plus célèbres droïdes de Star Wars : R2-D2 et C3PO. Les deux robots se retrouvent par accident en compagnie de Jawas de Tatooine, qui les entraînent dans un très grand voyage spatial. Une aventure plaisante, surtout avec la révélation à la fin.

Star Wars Droids: The Jawa Adventure est réalisé par The DAVE School (Digital Animation & Visual Effects School).

Un chanson basée sur les sons de Star Wars

Si les bips de droïdes ou le ronronnement du sabre laser sont des bruits on ne peut plus reconnaissables, ils peuvent aussi servir à la musique. Écoutez (et regardez) Droids of Star Wars, ce clip de la boîte Eclectic Method, basée sur les séquences et de bouts de son des six premiers épisodes de Star Wars.

Admirez particulièrement la voix de R2-D2 !

Un court sur le pouvoir de l’imagination

Le court-métrage Summer ‘78, réalisé par J.C. Reifenberg ne plaira peut-être qu’aux fans. Mais, au delà du consumérisme et du profit commercial, il nous rappelle surtout que Star Wars fait avant tout appel à l’imagination et au sens du merveilleux. Et quoi de mieux pour le représenter que l’histoire d’un petit garçon, sensé être J.J Abrams en 1978, en train de recréer le monde de sa saga préféré avec des figurines et véhicules de ses héros, et des patates en guise d’astéroïdes. De plus, il contient pas mal d’Easter Eggs. À vous de les découvrir.

En bonus : le court-métrage qui a accompagné l’Empire contre-attaque

Je viens juste d’apprendre l’existence de ce court, et ce grâce à internet. Il est assez connu chez les premiers fans de Star Wars, mais aussi chez les amateurs de films de fantasy des années 80s. En effet, Black Angel a été diffusé dans les salles juste avant la projection de l’Empire contre Attaque (Épisode V de Star Wars). De plus, le réalisateur de ce court est lui même le directeur artistique de l’Empire contre Attaque, Roger Christian. De ce fait, les scènes d’actions au ralenti utilisent les même effets, appelés « step-printing », que celles dans l’Empire contre Attaque, lors des combats de sabre laser.

Ce court n’a jamais été diffusé en vidéo après sa projection. On pensait longtemps l’avoir perdu, jusqu’à ce que, en décembre 2011, un archiviste le retrouve dans Universal Studios. Plus tard, restauré et diffusé en Première au festival du Mill Valley Fall Arts, au Glasgow Film Festival, puis sur iTunes, il est maintenant gratuitement diffusé sur Youtube à partir de mai 2015.

Black Angel raconte l’histoire d’un chevalier retournant dans son village après les Croisades, qui pénétrera plus tard un monde mystique où il doit secourir une jeune fille d’un Ange Noir. L’intrigue est basique, les dialogues se réduisent au minimum, et les acteurs semblent surjouer à mort. Mais le point fort de ce court de 25 minutes est surtout l’ambiance, étrange et mystérieuse, ainsi que sa fin énigmatique. Voilà qui vaut le coup de le regarder.

Partagez vos découvertes!Share on Facebook
Facebook
4Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on Google+
Google+
0Email this to someone
email
Print this page
Print
Taggé , , , , , .Mettre en favori le Permaliens.

Les commentaires sont fermés.