Wanderers et Ambition : 2 courts-métrages spectaculaires sur l’exploration spatiale

wanderers_ringshine

C’est la fin de l’année. Une bonne période pour passer du temps en famille, à moins que vous ayez fait une « overdose » de films de Noël. Mais avez-vous vu Wanderers et Ambition? Voilà deux court-métrages de 2014 à ne pas manquer.

Wanderers

Si vous avez aimé Interstellar, alors Wanderers va vous couper le souffle. Repéré par Sploid le 30 novembre 2014, il a fait le buzz dans les réseaux sociaux. Et pour cause : rares sont les œuvres artistiques qui donnent tant de foi en notre avenir.

Réalisé par le suédois Erik Wernquist, ce court-métrage de moins de quatre minutes nous dépeint une vision du futur de l’humanité dans l’espace. Guidés par la voix de Carl Sagan, nous découvrons des mondes fascinants, inspirés par la science-fiction d’Arthur C. Clarke et de Kim Stanley Robinson. Pourtant, les images ne sortent pas de l’imagination : elles sont basées sur des clichés de la NASA et de l’ESA. Pour plus d’informations, visitez la le site web de Wanderers ou les commentaires de Wernquist sur Imgur.

Pour une immersion maximale, je vous conseille d’éteindre les lumières et de mettre les écouteurs. Bon visionnage!

Vous pouvez aussi le voir sur Vimeo (sans sous-titres).

Ambition

ambition

Ambition est une autre surprise de cette année. Ce court-métrage se déroule dans un paysage volcanique, où une apprentie magicienne s’entraîne à former des planètes. Son maître lui enseigne la valeur de l’ambition dans la science. Quel exemple utilise-t-il? La mission Rosetta.

Cette mission de l’ESA a récemment atterri sur la comète 67P/Tchourioumov-Guérassimenko le 12 novembre 2014. Pour promouvoir cet événement, quoi de mieux qu’une vidéo? Résultat : Ambition, un court-métrage réalisé par le polonais Tomasz Bagiński (nominé aux oscars pour Katedra), et diffusé deux à trois semaines avant le fameux atterrissage.

Fruit de la collaboration entre l’ESA et la société Platige Image, Ambition pourrait bien redorer l’image de l’agence vis-à-vis d’un public qui perçoit mal l’intérêt de l’exploration spatiale. En tout cas, ses effets spéciaux spectaculaires ont de quoi divertir. Petit bémol : la présence de la sonde Rosetta m’a donné l’impression d’assister à un spot publicitaire plutôt qu’à un court-métrage. Mais on peut faire abstraction de ce petit détail pour apprécier le visionnage.

Pour plus d’informations, visitez le site web d’Ambition ou la page correspondante de l’ESA.

Rares sont les œuvres actuelles donnant un tel optimisme en l’avenir de l’homme. Wanderers et Ambition en font clairement partie.

Sur ce, Science Ballade vous souhaite à tous une bonne année 2015.

Partagez vos découvertes!Share on Facebook
Facebook
9Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on Google+
Google+
0Email this to someone
email
Print this page
Print
Taggé , , , , .Mettre en favori le Permaliens.

Les commentaires sont fermés.