Le « soleil de minuit » belge : un crépuscule qui dure toute la nuit

Paysage panoramique au crépuscule, avec un ville à l'horizon. Image partagée sous licence CC0.

Aujourd’hui, à 6h24, c’est le solstice d’été1. Ce jour-là, dans les régions au-dessus le cercle polaire, la journée dure 24h. Pas de crépuscule :le soleil de minuit est bien un privilège de nos amis nordiques.

Mais un soleil en-dessous de l’horizon ne signifie pas forcément qu’il fasse nuit noire. En effet, les effets de réfraction dus à la présence de l’atmosphère font que la lumière du soleil est encore présente dans le ciel après son coucher (ou avant son lever).

Le crépuscule, ce laps de temps entre le coucher du soleil et la nuit noire (ou entre la nuit et le lever du soleil), peut durer toute la nuit. C’est le cas actuellement en Belgique !

Le crépuscule, quand la lumière du soleil est encore présente dans le ciel

En astronomie, on distingue trois sortes de crépuscules (ou aubes, selon le moment de la journée) :

crépuscule civil, nautique et astronomique

Les crépuscules ou aubes civil, nautique et astronomique. Image de TWCarlson partagée sous licence CC BY-SA 3.0.

  • Le crépuscule civil. Il se déroule quand le soleil se trouve entre 0° et 6° en-dessous d’un horizon idéalisé, à 90° du zénith. À ce moment, sous un ciel sans nuages, il fait encore assez clair pour qu’on puisse vaquer à nos activités quotidiennes comme la lecture. Les planètes et les étoiles les plus brillantes apparaissent à ce moment dans le ciel.
  • Le crépuscule nautique. Il se déroule quand le soleil se trouve entre 6° et 12° en-dessous de l’horizon. À ce moment, le ciel est quasiment noir. Mais la ligne d’horizon où le soleil s’est couché est encore visible en pleine mer (ou sur une plaine dégagée). Les étoiles de brillance moyenne apparaissent dans un ciel sans nuages. Les marins profitent de ce moment pour se positionner à l’aide des astres (d’où l’appellation « nautique »).
  • Le crépuscule astronomique. Il se déroule quand le soleil se trouve entre 12° et 18° en-dessous de l’horizon. À ce moment, les étoiles les moins brillantes et visibles à l’œil nu apparaissent enfin dans un ciel sans nuage et dépourvu de pollution lumineuse. Il reste néanmoins un résidu de lumière, imperceptible à l’œil nu, qui nous empêche de voir les objets diffus, tels que les nébuleuses et les galaxies.

Par conséquent, ce n’est que quand le soleil se trouve à -18° en-dessous de l’horizon que la nuit complète commence.

En Belgique, un crépuscule qui dure toute la nuit

Selon les latitudes et les périodes de l’année, le soleil descend plus ou moins profondément sous l’horizon durant la nuit. Ainsi, il descend plus en-dessous de l’horizon en hiver qu’en été.

Or, même en dehors des régions polaires, il y a des zones où, aux dates alentour du solstice d’été, le soleil ne descend même pas en-dessous de 6°, 12°, voire même 18° :

Crépuscule astronomique au Red Rock Lake au Indian Peaks Wilderness, Colorado.

Crépuscule astronomique au Red Rock Lake au Indian Peaks Wilderness, Colorado. Image partagé par Bryce Bradford sous licence CC BY-NC-ND 2.0.

  • Juste en-dessous du cercle polaire, à 66° de latitude, et jusqu’à une latitude de 60° degrés, le soleil ne descend pas plus bas que 6° sous l’horizon et le crépuscule civil dure toute la nuit. En Europe, ces latitudes incluent les pays scandinaves à l’exception du Danemark.
  • Entre 55° et 60° de latitude environ, le soleil ne descend pas plus bas que 12° sous l’horizon et le crépuscule nautique dure toute la nuit. En Europe, ces latitudes incluent des pays comme le Danemark, les régions méridionales des pays scandinaves et le Royaume-Uni.
  • Enfin, entre 48,5° et 55° de latitude environ, le soleil ne descend pas plus bas que 18° sous l’horizon et le crépuscule nautique dure toute la nuit. En Europe, ces latitudes incluent des pays comme les Pays-Bas, le Royaume-Uni, l’Allemagne, le nord de la France, le Luxembourg…et la Belgique.

Eh oui! La Belgique se situe entre 49° et 51° de latitude. Juste dans la zone où le crépuscule astronomique dure toute la nuit !

« Un soleil de minuit » bien décevant

Depuis le 26 mai 2017, le soleil ne descend pas en-dessous de 18° sous l’horizon à Bruxelles2. Il faudra attendre la nuit du 17 au 18 juillet 2017 pour que le crépuscule astronomique y prenne fin2.

Bien sûr, pour les citoyens comme nous, la nuit existe bel et bien. Et si l’on vit en ville ou près des sources de lumières artificielles, on ne perçoit pas la différence entre crépuscule astronomique et nuit noire (dans l’hypothèse d’un ciel sans nuages). Mais, pour les astronomes amateurs, c’est une mauvaise période pour l’observation des astres dans notre plat pays.

Le « soleil de minuit » belge est donc bien décevant.  Pas de nuit complète en cette période, pas de soleil 24h minimum au-dessus de l’horizon non plus. Enfin, on ne peut même pas observer toutes les étoiles et galaxies visible à cause du trop de lumière solaire !

Qu’importe ! N’est-ce pas une occasion de plus pour vous apprendre les sciences ? En tout cas, si vous l’avez ignoré auparavant, j’espère que ce billet vous avait été instructif.  Donc fêtez bien l’été, avec ou sans nuit noire dans le ciel.

1. Source : http://www.astro.oma.be/GENERAL/INFO/fzon/seizoen_2017.html.
2. Source : http://dateandtime.info/fr/citysunrisesunset.php?id=2800866&month=5&year=2017.

Partagez vos découvertes!Share on Facebook3Tweet about this on TwitterShare on Google+1Email this to someonePrint this page
Taggé , , , , , , .Lien pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *